blog lingerie grande taille bodypositive
Le salon d'essayage

Pourquoi mon corps n’est pas retouché sur les photos

C’est un sujet auquel j’essaie de vous sensibiliser depuis le tout début de ce blog : le rapport au corps. Alors j’ai pensé que c’était peut-être le bon moment pour vous (ré)expliquer ma démarche. Le pourquoi du comment de ce blog, et pourquoi j’ai pris le parti de ne jamais retoucher mon corps sur les photos, mais aussi de montrer mon visage.

J’ai déjà expliqué un peu dans mon tout premier article sur ce blog pourquoi j’ai choisi de poser en lingerie ET de montrer mon visage. J’ai aussi choisi de ne pas retoucher mon corps sur les photos. Finalement tout cela je le fait pour les mêmes raisons.

blog lingerie bodypositive bodyacceptance

Défier la société et changer le rapport au corps

Pour moi c’est faire tomber un tabou et défier les convenances sociales. Prendre des photos de soi en lingerie c’est salvateur : pour soi et pour les autres. D’une part cela permet de montrer qu’il n’y a pas de corps acceptable ou non pour porter de la belle lingerie. D’autre part cela permet de montrer la diversité des corps. Nous sommes toutes différentes et c’est là notre force et notre beauté. Le monde serait d’un ennui sans fin sans la différence.

Je parle de tabou car la lingerie relève généralement du domaine de l’intime puisque cela couvre nos parties dites intimes. Cela est donc fortement associé dans l’inconscient collectif à une imagerie sexuelle.

Mais il faut se souvenir que les soutifs et les culottes sont aussi des vêtements de tous les jours. Ils nous permettent de nous sentir à l’aise dans notre vie, que ce soit avec un soutien-gorge qui empêche notre poitrine de nous faire mal en se baladant ou une culotte qui nous empêche de salir directement nos vêtements (et oui, breaking news, nos petites culottes sont sales en fin de journée).

Pour moi, ne pas montrer mon visage aurait été entretenir un genre de mystère qui a tendance à érotiser les tenues que l’on porte et surtout, plus important encore : que j’ai honte de mon corps, de son exposition et de ce que je fais.

blog lingerie bodypositive bodyacceptance

Hors je n’ai honte d’aucune de ces trois choses là. Bien qu’on nous ait bien enseigné, à toutes, à bien nous cacher, à ne pas nous montrer ou alors de manière décente pour l’opinion publique au point que se montrer en photo et en lingerie soit devenu un acte militant.

De la diversité pour un monde meilleur ?

J’ai décidé depuis le début d’aller au bout de mon projet et de me montrer à vous telle que je suis. Je ne nie pas qu’il y a eu pour moi là-dedans un effet thérapeutique. Plus on se voit en photo, plus on s’accepte. Le monde a besoin de diversité. Les mentalités ont besoin d’évoluer au sujet du corps de la femme. Nous ne sommes pas des biens publics soumis à un jugement permanent qui dicte les décisions que nous devons prendre.

Nous devons d’une part nous affranchir de cela, et d’autre part continuer de faire évoluer les esprits vers du positif en ne cachant plus nos différences : nos bras jugés trop maigres, notre cellulite, notre cul jugé trop gros, nos vergetures, nos poils etc etc. Chacune est bien sûr maîtresse de son image online et dans la vie, et je comprends que l’on ait envie de maîtriser son image.

blog lingerie bodypositive bodyacceptance

Ne croyez pas, je le fais aussi : je sélectionne les photos sur lesquelles je me trouve la plus jolie, avec les cheveux les mieux mis etc. Mais mes bourrelets, mon gras, mes vergetures et ma cellulite sont là et le seront toujours sur les photos, parce que c’est moi.

D’ailleurs, j’ai la chance de travailler avec une formidable photographe, Marine Hardy. Une femme qui a la même vision des choses que moi. Je pense sincèrement qu’elle m’engueulerait si je lui demandais une retouche sur mon corps haha.

Il est temps de conclure mon blabla, dont, finalement, vous n’avez pas l’habitude.  Je veux croire que maintenant (et peut-être déjà avant) vous avez compris combien il est important de ne pas avoir peur. Cassez les conventions sociales, libérez-vous, soyez bienveillantes envers vous-même et les autres. Et je crois dur comme fer, qu’ensemble on rendra le monde un peu meilleur.

Mille bisous les filles !

Pour info, la brassière est celle que j’utilise pour mes cours de Pôle Dance, achetée chez Nao Polewear.

Article précédent Article suivant

Vous pourriez également aimer

Pas de commentaires

Ecrire une réponse