lingerie-grande-taille
Le salon d'essayage

Lingerie grande taille : le parcours du combattant

Ave ! Depuis un moment j’avais envie de faire un autre genre d’article, dans la veine du tout premier de ce blog. Pour ponctuer mes tests et essayages divers par des sujets autour de la lingerie qui me tiennent à coeur, et qui, j’espère, vous parleront autant qu’à moi.

Je ne sais pas trop comment commencer ça, si je dois vous raconter ça sérieusement ou pas. Donc je vais raconter ma petite histoire et vous me direz si vous vous reconnaissez là-dedans.
Il y a encore 7 ans de cela (bon ça commence à faire beaucoup mais bon), je pesais 30kg de moins et ma taille de soutif c’était un 85B. J’ai toujours aimé la jolie lingerie, mais j’avoue que la recherche du confort, du maintien, du soutien etc, ça n’était pas du tout ma priorité. Je cherchais du joli dans lequel je rentrais, rembourré outrageusement de préférence.

Et puis j’ai pris du poids, et ma poitrine s’est mise à grossir, s’en sont suivi du coup toutes sortes de problématiques.

1.Trouver un soutien-gorge joli au-delà du bonnet D

C’est plus possible de voir ces rayons, je dis non.

En période 85B, Etam et H&M étaient mes meilleurs amis (à quelques exceptions près), et je pensais pouvoir compter sur eux. Grossière erreur ! Arrivée au rayon lingerie « grande-taille » de H&M la déception m’a envahie à la vue de soutien-gorges qui finalement ne vont pas au-delà du 85D, sont tous coqués, et franchement plutôt laids (je suis sympa).
Je me suis dit : « en fait c’est vrai tous ces mythes sur les bonnets profonds, c’est que des trucs de grand-mère, aux coupes moches et aux couleurs dégueus. C’est la merde. »
Et puis, je me suis aussi dit que quand même c’était louche cette histoire, il devait forcément y avoir des trucs mieux qui existaient, on interdirait pas comme ça à plein de filles d’avoir des beaux sous-vêtements dans lesquels elles se sentent sexy.

2. Trouver un soutien-gorge au-delà du 85 D

curvy_kate_ritzySoutien-gorge Ritzy de Curvy Kate

Du coup j’en viens au point 2, au-delà du joli, trouver un soutif au-dessus du 85D m’a paru être un défi. H&M c’est mort, Etam c’était fini aussi, Undiz et ses mignonneries fluos, impossible…Bon bon, j’ai fini par tomber sur Darjeeling, mais c’était pas la folie furieuse en termes de construction et de design.
Alors j’ai investigué. Et je suis tombée, Ô miracle, sur le blog de Fuller Figure Fuller Bust, une blogueuse mode et lingerie anglaise. Et là ce fut un monde de culottes et de soutien-gorges qui s’offrit à moi ! Ces marques que j’ai découvertes sur son blog, je les ai testées à mon tour pour vous écrire des articles en français, et en voici quelques unes :

Curvy Kate
Freya
Cleo by Panache
Empreinte
Maidenform
Playful Promises
PrimaDonna

Et puis j’ai ensuite vogué sur le net et dans les boutiques pour en trouver tout plein d’autres à vous présenter ! Sur le net on en trouve énormément, voici une liste hyper fournie des boutiques en ligne pour de la lingerie adaptée à nos formes.

3. Trouver une culotte plus grande que du 42

taille_culotteCulotte taille haute Charlotte de Parfait by Affinitas

Et oui, outre ma poitrine, mes fesses et mes hanches aussi ont pris plus d’espace pour désormais rentrer dans une taille 46 environ soit XXL. Je me suis dit « bah de toute façon, s’ils font des soutifs pour gros nichons, ils vont aussi faire des culottes pour les grosses fesses ». Que nenni ma bonne dame ! Enormément de marques s’arrêtent au XL (soit 44, voire 42 pour les marques qui taillent petit). Donc c’est encore une autre investigation qui a débuté ! Pour le moment, dans les marques que j’ai achetées qui proposent du 46 et plus (mais il est encore parfois difficile de trouver au-delà du 50), nous avons : Empreinte, Bluebella, Panache, PrimaDonna, Curvy Kate (mais pas sur tous les modèles). Aubade et Freya s’arrêtent au XXL.
Pour trouver des bas dans une sélection de tailles plus grandes, on peut également se tourner vers les marques de lingerie polonaises (comme Ewa Michalak, Wellfitting etc).

4. Oser aller en boutique

trouver_lingerie_grande_tailleBoutique Licence Noire 

Pour beaucoup de femmes avoir une forte poitrine ou juste être en surpoids est un complexe. Outre mon expérience personnelle, vous êtes nombreuses à m’avoir contactée sur Facebook en message privé pour m’expliquer votre peur des boutiques de lingerie. Pourquoi ? La peur d’être jugée, tout simplement. Il n’est déjà pas toujours facile d’aller en boutique de prêt-à-porter « classique », et d’essayer les vêtements sans que rien nous aille avec la boule au ventre, mais là en plus il faut se déshabiller, soutenir le regard de la vendeuse/conseillère et ça, pour beaucoup, c’est déjà trop à vivre.
Le mieux, pour moi, est de se renseigner sur les boutiques spécialisées dans la lingerie grande taille à proximité de chez vous. Au moins vous serez sûre de trouver votre taille ou au moins une marque qui vous plaît et que vous pourrez retrouver sur internet.
Personnellement, internet a été salvateur pour moi, car je déteste faire les magasins, je ne suis jamais à l’aise, et l’offre sur internet est infinie. La condition est de bien connaître sa taille ou ne pas avoir peur de commander plusieurs tailles puis renvoyer celles qui ne vont pas.
Pour commencer je vous conseillerai donc de trouver une petite boutique sympa près de chez vous. Sinon, vous pouvez aussi vous faire aider via des groupes d’entraide privés sur Facebook, comme Boob or Bust, qui vous aident à vous mesurer et trouver votre taille idéale.

5. Se faire mesurer correctement

calcul-soutien-gorge

Se faire mesurer ou se mesurer soi-même, c’est tout un challenge et pourtant c’est le premier geste à faire pour trouver un soutien-gorge dans lequel on sera vraiment à l’aise. Et c’est pourtant très loin d’être un réflexe, il paraîtrait même que 7 femmes sur 10 ne porteraient pas la bonne taille de soutien-gorge (selon une étude menée en Belgique) !
En fait se faire mesurer n’est pas si facile. Pour plusieurs raisons :
– Certaines boutiques vous mesurent et vous indiquent des tailles en fonction de ce qu’elles ont en rayon, et pas forcément votre vraie taille : pas cool.
– Le système de mesure est compliqué et les calculs utilisés par les conseillères ne sont pas toujours les mêmes, et aboutissent régulièrement à des tailles farfelues.
– On a peur de s’y perdre toute seule
Pour remédier à cela voici les alternatives que je préfère :
– Se rendre en boutique spécialisée (éviter les grandes enseignes)
– Se mesurer soi-même grâce à des outils en ligne (je vous ai en listé sur le blog et cet article vous explique comment faire)
– Une fois la taille trouvée, essayer plusieurs soutien-gorges autour de cette taille (par exemple pour un 100E trouvé, essayer aussi le 95E, le 105D ou le 100D etc).

Et surtout faites-le souvent ! La poitrine évolue énormément en fonction d’un tas de choses : période du mois, traitement hormonal, grossesses, prise ou perte de poids etc.

Voilà ! Maintenant vous êtes fin prêtes pour trouver votre lingerie idéale et enfiler la robe de vos rêves 😉

Et vous que rajouteriez-vous à cette liste ?

**Cet article a été écrit dans le cadre d’un partenariat rémunéré avec MaGrandeTaille.com, ce qui m’aide à couvrir les frais qu’engendre le blog mensuellement, comme ça vous savez. Cependant, comme à mon habitude sur ce blog, ce sont mes mots, mes pensées, mes opinions que je vous exprime.**

Article précédent Article suivant

Vous pourriez également aimer

Pas de commentaires

Ecrire une réponse